00 5 minutes 10 mois 1398
Print Friendly, PDF & Email

nous tenons en France une consigne bien particulière que de suivre les elections presidentielles 2022 essentiellement à travers BFMTV et CNEWS. En contre partie, le web une part belle et egale à une information complémentaire et nouvelle des consignes des patronats des grandes conventions et autres grands regroupements professionnels, parfois orientés de leurs chemins et leurs opinions politiques.

sans langue de bois, attaquons le Front National et le Rassemblement National.

on ne sait plus où donner mais dans les consciences collectives le Front National est representé regulièrement sur l’emission Bourdin Matin et RMC Talk par Jordan Badella, de son equipe de double comme de son entier. 

Problème, des dix listés sur BFM TV les sondés candidats aux presidentielles 2022 Jordan Badella n’apparait nullement nulle part et n’est même pas mentionné. Une absence remarquée, remarquable, que le Front National sous jean marie le pen c’est 15 à 18% des intentions dès le premier tour.

que fait le Front National? Sebastien Chenou à Frejus? Bruno le Maire ? Florian Philippot? Marine le pen??

Marine le Pen, elle, scinde son parti familial du Front National pour naitre le Rassemblement National nouvellement monté et joue sur son image seule, le projet RN se montrant par apports successifs des dérisions d’absence de programme à finalement quelque chose de cohérant proposé par ses proches dont sa fille, et le thème la nationalisation des autoroutes.

de 24% à octobre 2020 et l’arrivée d’Eric Zemmour, Marine le Pen est aujourd’hui à moins de 17-18% et ses problèmes peuvent sembler nombreux.

nationaliser les autoroutes, c’est bouleverser la gauche frontiste de jean marie de moulineux et construire la gauche republicaine de demain que celle de françois hollande liberaliste, il serait bien exagerer qu’aucun motard autoroutier prenant les sacems espagnoles ou italienne de la police ou des sapeurs pompiers ne s’y trouverait à son compte une autoroute française les peages des trajets plusieurs fois par jour quotidiens payés en espagne ou en italie finalement seraient payés en france, caisses publiques apprises, caisse de la securité sociale snobants. 

une tache, cette, idee, que le tout français brestois libre serait benefique en France à nos lecteurs notamment de Nice vivant ce terrorisme securitaire de ce jour 2022 et tous comptes faits, une ruine lamentable qu’ailleurs le transferts des competances n’est pas des plus responsables.

je decale cette idée, les frais des hopitaux d’impots et des circulaires des conduites de demain seraient une erreur monumentale pour la copie presidentielles 2022, ce n’est pas le bon programme, ce n’est pas le bon vote.

 

De la gauche maintenant, Anne Hidalgo, une autre difficulté que de vivre Paris mais de penser la France une abstention aux 4,6% des intentions des sondés derriere ce sentiement que meettemittiser ses meetings à la Nicolas Sarkozy ne sert que effet de poudre, le programme est vide déplacé à Emmanuel Macron et ses votes se perdent.

securiser Paris, mais gerer la France, une grande difficulté.

 

Le vote etudiant FAGE, absent de cette liste, repproche cette gestion de dissolution UNI et UNEF finalement défavorable à la reconnaissance de la parole jeune, demain une crise de transmission de conscience professionnelle, recruter sans former, une occupation electorale que seuls Macron ou Barbier semble dans cette ligne mais que entre dispute de membres inferieurs mais belle campagne de Barbier et envie de tout changer de Macron, le vote devient blanche et nulle se case, ne se perd et ne se vote.

 

je risque Eric Zemmour, un effet d’oxygène pour l’intérieur de la France, une mesure presque securitaire, mais moins risquée, et les changements de nouveaux visages certains. 

 

article de sergio filho limoli, à faveur du new york times. 

publié le vendredi 29 octobre 2021 à 11:06 am.