00 6 minutes 1 an 2934
Print Friendly, PDF & Email

savez vous comment on traite un thème ou un débat dans la presse nationale?

je me suis renseigné l’autre jour comment de mon site internet peu de thèmes passaient d’une journée à l’autre sur une chaine informationnelle française comme BFMTV alors que plein de sujets de plein coeur débattent la France en ce moment d’en haut et que je vois régulièrement mon quartier invahi de journalistes de plus en plus les semaines passant.

Il y a une campagne médiatique sur moi dernièrement depuis ce que l’on appele la « presse parisienne » mais ce que j’ai appris récemment m’a scandalisé un peu le pourquoi du comment je ne rentre pas dans un certain « moule » provinçale, meme peu parisianniste, ou encore un certain « style » y compris « style communicatif ».

J’ai élargi depuis twitter mon compte @slimolifilho un reseau sympa en réputation et en nombre de journalistes avec lequel je travaille depuis mais là c’est difficile.

j’ai appris l’existence donc d’un syndicat spécialisé dans l’environnement de la presse un syndicat qui s’appele FEDERATION INTERNATIONALE SYNDICAT AGIR PRESSE PRESSE UNIVERSITAIRE FRANCAISE – FISAPPUF, ce syndicat est un regroupement de medias et journalistes en France et propose les tarifs négociants d’articles pour un article ou un thème de débat à un ensemble de fédérés de ce syndicats pour traiter un meme temps, comme le propose la SACEM FEDERATION DES TAXIS en France pour ses taxis au meme prix partout en France sauf Paris. 

Attention, c’est délicat. 

16 millions d’euros un article à publier 20 000 fois en France en une semaine. 7 semaines de décalage de délai sur ce montant. 

Il y en va de même que etre journaliste, c’est pas juste faire les universités liant aux études de journalisme (Histoire, Philosophie, LEA, IUT, Tech De Co, EDJ, Audiovisuel), c’est s’enrichir d’un cercle de personnes d’interets certainement malhonnetes, prets à une fois sur le terrain vous cacher la vérité d’un reportage et vous orienter d’une opinion deux mondes economiques deux traditions de communication, une communication d’en bas que vous ne savez pas à quel point la haute société d’en haut manipule celle d’en bas.

Si on parle de environ 60 à 90 millions d’habitants en France, dont 60 millions de votants pour les élections présidentielles de 1982 à certainement 2037 selon les modes de scrutins et les baby covid boom où confinement et couhette amoureuse c’est pas toujours bon ménage, on parle de 1 à 10 millions de personnes en France qui parlent le langage de l’economie et du business pour 60 à 80 millions qui ne le parlent pas encore et qui ne peuvent donc pas etre informés dignement ce qu’est la dogme journaliste d’initiale, reporter la vérité.

Marine le Pen en premier pour les produits pharmaceutiques en France et le passeport vaccianal concernant le Rassemblement National, le Front National de Bruno le Maire, didier deschamps, et Jourdan Bourdella pour les vaccins du covid-19 et la question des syndicats de la police et des mutuelles de la sacem de la santé géré par l’extreme droite, le Parti Socialiste de François Hollande et Benoit Hamon encore candidats 2022 concernant le système des Hopitaux et de la santé en France ainsi que n’existe plus le label excellence université à la France de 2002, ou encore le Front Republicain Chiraquien de François Barroin, François Bayrou, Xavier Bertrand et les corps des médecins de France corrompus du système Chantal Azoulay, et enfin, les Républicains de Philippe Veran et Rachidi Dati, où est passé Rachidadati Yati initialement, et leurs liens avec l’Arabie Saoudite et le monde difficile économique de la scientologie meme Française. A la fin, il y a aussi l’actuel LREM d’Emmanuel Macron et oliva baron, porte parole du parti politique qu’on voit plus à la tele sauf Frisson Extreme de Chantal Azoulay et aussi extremement puissante et presente en tant que presentatrice journaliste BFMTV en tenue de plateau principal. Et France Insoumise, donc, rigoles sur le procès Media Part magouilles Nicolas Sarkozy et Eric Dupont Morietti? 

16 millions d’euros je dois payer de ma poche à cette federation pour que mes articles slimolifilho.com soient traités aux différents coins France journaux français à 20 000 reprises sur deux mois. 

je crois encore en la liberté d’Internet et de mon site, que je paye moins de 1 000 euros par an de fonctionnement et que mon temps de parole depends de votre temps de lecture, à 3.8 milliards de visites par jour depuis novembre 2020 notamment et mon site ouvert depuis novembre 2014.

merci à mes lecteurs.

 

sergio limoli-filho, 12 mars 2021, 07:31 am, Nice, France.