00 2 minutes 2 ans 30
Print Friendly, PDF & Email

François Hollande, l’homme qui voulait travailler dans l’ombre de Macron et revenir secrètement en politique pour un second mandat présidentiel en 2022 trouve ici quelques limites de son éveil populaire soudain.

très épaulé de mon travail au sein de la police, François Hollande perd du terrain envers les Ultras des stades de foot français et sa collaboration avec le milieu pédophile à l’intérieur des stades Français, les mêmes que sortent des chants homophobes comme ceux de Lens en seconde division ou encore Saint Etienne en premiere division.

Deux clubs populaires, capables de tirer un personnage vers le haut comme vers le bas en quelques secondes.

Encaisseur des contrats militaires milliardaires avec l’Arabie Saoudite, à plus de 16,6 milliards d’euros la commission signée, il a aussi autorisé, par ces accords, l’arrivée de gens de voyage entre 2015-2019, une course contre la montre se déroulant alors pour se rattacher une conscience du « travail bien fait, bien président plus visible ».

Sa femme segolene royale en une sur mon site, c’est aussi sur cette vague que Nicolas Sarkozy est arrivé à nouveau en haut de la popularité d’un personnage politique, jusqu’à la Une de Nice-Matin il a quelques mois. 

François Hollande, encore en outre melé dans les scandals de la Faluche Niçoise ou encore l’administration des Universités de Lettres de France, bourrés de pédophilie insalubrable, a encore du boulot avant d’embellir son image politique au plus belle et croire qu’il est au plus haut.

Avec moi, ses bizuths interminables, il n’est plus nulle part. 

 

sergio limoli-filho, depuis Nice, France, 09 octobre 2019 vers 09:47 AM.